mercredi, janvier 04, 2006

Articles de Presse

+ Cliquez sur l'image pour agrandir +

LE RAP NOUS A BOUSCULE ET PARLE COMME AUCUNE AUTRE MUSIQUE

Anis Bourbia Membre du groupe de rap T.O.X

REPORTERS RAp Algerien TOX
REPORTERS_10-12-2014 pp16  N 640


ALL WE NEED IS LOVE HIP HOP

Le Soir d'Algérie Rap algerien TOX
Le Soir d'Algérie 11-12-2014  p11culture  N 7353




LE CLASH DANS LE RAP EST UNE INVENTION DES MÉDIAS

LIBERTÉ N°6512/ 16 Janvier 2014 =>


 

QUAND LE RAP NARGUE LE SYSTÈME POLITIQUE

EL WATAN N°7117/06 mars 2014 =>

 

 

EN ATTENDANT DES OUVERTURES VERS LE RÉEL

CAP OUEST N°9/Juillet 2013

Une connexion "rapologique" entre Toulouse et Oran

Liberté 02/07/2013 =>


Un cocktail urbain explosif pour Marseille-Provence 2013

Eléments de recherche : MARSEILLE PROVENCE 2013 : capitale européenne de la Culture, passages significatifs

 

La transe urbaine de Wilaya 49 au Babel Med Music 2013

 http://www.mondomix.com/fr/news/la-transe-urbaine-de-wilaya-49-au-babel-med-music-2013


« El HADRA QILILA », la mixtape de Fada Vex ou le Rap de source 



Par Atiqa  Belhacene
EL Hadra Qlila ne fera peut-être pas le tour des radios et ne fera pas trembler le verre fumé des voitures mais figurera dans la collection de chaque amoureux du véritable Rap
             Quoique souvent jugé comme ne figurant pas dans les meilleurs lyricaux du rap algérien, Il est néanmoins incontestable que la nouvelle mixtape  «  EL HADRA QLILA »  du rappeur algérien Fada Vex constitue un pas d’exception et une roche nécessaire pour l’éprouvant et long édifice qu’est la musique algérienne.  
            Après Ramz El Mektoub, Fada Vex revient en fin d’année 2011 avec une mixtape composée de dix huit titres dont neuf Featuring  et avec la participation de huit productions. Reluisante lumière dans l’horizon assombri du rap algérien de ces dernières années, faute de moyens et d’opportunités ou simplement de compétences. Fada Vex ramène au rap sa véritable identité à savoir un art essentiellement collectif. Respectable car chose rare que de partager la moitié de ses titres avec des confrères et non seulement les plus attendus tels que Mc Rafale-A, l’acolyte du parcours dans le rap oranais ou alors Banis, le membre du groupe T.O.X ou encore Ghazateam à qui l’unit tout un album. Ignorant toutes les éventuelles accusations d’incapacité de remplir seul les dix huit titres, Fada Vex invite aussi à sa compilation chacun d’Azpak Abrasax, Xenos, A-Karabine, L’Nfect, Systemman et Mc-A. Il propose une compilation à voix et à voies multiples dans un univers marqué par la rudesse de la compétition et laboure ainsi le champ pour la semence d’une dynamique de créativité dans le rap Algérien. Il travaille pour l’instant mais avec un regard aiguisé vers le futur du rap algérien qui ne peut être construit qu’en s’entraidant et se soutenant entre artistes en premier lieu pour pouvoir constituer une force de proposition capable de se faire entendre dans la musique algérienne .
            Fada Vex s’expose au danger du décalage des niveaux des couplets entre artistes  et par ceci à la détérioration de la qualité des morceaux musicaux. Il s’y risque et tant mieux. Avec l’Nfect et à qui le sépare le nuancier de la voix et la manière de poser, fluide chez L’Nfect et plus discourielle pour Fada Vex , ils proposent sur « Tharwa et Thawra » construit un peu à la manière du face à face idéologique,  une très belle harmonie et une grande  complémentarité entre deux rappeurs que tout sépare. «  Normal »  Featuring Banis et Azpak Abrasax est, quant à lui, une véritable prouesse lyricale, un jeu de mots comme on en a presque oublié dans le rap Algérien.
            Connu pour son langage élaboré entremêlant le dialecte oranais à l’arabe classique et ses ornements lexicaux, Fada Vex est toujours aussi fidele à sa première signature dans le rap algérien. Métaphores, inspiration de dictons populaires et rimes surprenantes sont toujours a ce rendez-vous musical. Sur « Fatima », le refrain se résume en l’expression populaire « Fatima rahet lel wed tersel nset essaboun » tantôt détourné par l’artiste au service des connotations du texte. Pour les instrus, l’artiste fait appel à neuf confrères dont deux DJ  et donc à neuf univers musicaux différents et qui gardent, ainsi,  à la compilation musicale ses caractéristique d’innovation et de variation.
            Interrogations sur l’actualité du monde et  la société algérienne,  El Hadra Qlila est une mixtape de Rap « de source ». Loin, très loin de la prostitution du rap algérien de ces dernières années auprès du Rai, non seulement musicalement mais également lyricalement et en tant que musique intrinsèquement engagée et révolutionnaire, Fada Vex défie les réalités économique et culturelle  de la musique algérienne et propose une mixtape d’élite , pour les amoureux de Rap et les nostalgiques d’une période ou le microphone d’un rappeur faisait secouer les cœurs et les consciences avant de secouer les ventres et les hanches dans les boites de nuit.  
            «  On ne danse pas sur ma musique donc je ne serai jamais une super star », a dit le rappeur français kery James. EL Hadra Qlila ne fera peut-être pas le tour des radios et ne fera pas trembler le verre fumé des voitures mais figurera dans la collection de chaque amoureux du véritable Rap et s’inscrira, incontestablement, pour les critiques et les historiens dans la catégorie du rap algérien qui essaye de marquer les esprits par la  qualité de l’œuvre et non par le nombre de discs vendus ou la popularité, l’autre face du miroir, le rap pour l’autre et non pour soi. Le Rap qui n’oublie jamais d’où il vient et le but pour lequel il a été enfanté et chérit par les hommes, il y’a plus d’un demi siècle maintenant.
Source: http://www.jcalgerie.net/?p=979#comment-96

 ستة عشريوم في بلاد العجائب


المزيد هنا

 

من تراب وهران ملحون

 المزيد هنا 



Oran. Spectacle des Hip-hopers américains F.E.W. Collective : En featuring avec les rappeurs oranais de T.O.X.


El Watan 02 Aout 2010



Algérie, le Rap Squatte l'underground



RFI musique Reportage rap algerien

Lire la suite ici


Quand le Rap rime avec le Melhoune

El Watan 22/04/2008


Concert Watcha Clan

Le Quotidien d'Oran 20/06/2006

Interview de Fada Vex (T.O.X), rappeur oranais.

 

 

 Lire la suite ici 
 

L'année de l'Algérie en France


La Voix de l'Oranie 16/10/2003




Entretien avec Banis

Voix de l'Oranie 14 octobre 2002

Le jeune indépendant 05 Aout 1999




12 commentaires:

imohar a dit…

salut les gars sbahatkoom pour le blog ça change de la connerie des autre toujours là avec vous bech nkhourjou min temmesse

bahri a dit…

http://www.dubcnm.com/videos/dj_muggs_vs_gza-general_principles(dubcnn).wmv

zed a dit…

azul, salam, peace au 3 prodiges de la part de tout tizi!!!

zed

Mehdi.B a dit…

Bessaha le blog!! Continué vous faite des boulot exceptionnel

Mehdi.B

bahri a dit…

SALUT LES GARS ki rakoom bien j'espere une bonne occase pour presenter tous mes voeux de fete de l'aide ainiqu'a vos respectueuses famille merci dj pour ton message et ça avance tojuors t'inkiete
volià pour vous une petite surprise que j'ai adoré

bahri a dit…

j'ai oublié la surprise

http://delirenstock.free.fr/?page=videos&video=djvador

Anonyme a dit…

halllo

master-dex a dit…

salut tox quoi de 9 pour le prochun album toujor jehd

www.master-dex.blogspot.com

Sam a dit…

Salut les amis, si on m'avait dit il y'a 10 ans que mes voisins d'en bas allaient former le groupe de Rap le plus en vogue du pays, je me serais bien marré.
Je suis fier de vous les gars ! Et je suis fier de vous compter parmi nous dans le gala du 9.

Anonyme a dit…

salut les ga svp pourier vous m envoyè la compil wah rap et l album ghir hak merci mon mail: adylou84@hotmail.com

Senyu a dit…

slt les fidayynes peace from Senyu toujours fel maiden represent El Bayadh ! on est touts réunies par rapor au debu !!!!!!!!!aya mba3d

Anonyme a dit…

cool les mec bonne route plus de piqant pour mieux deguste